S’adapter – Témoignage 6 & 7

Témoignages d’enseignants : S’adapter pendant le confinement

Le confinement du mois de mars 2020 a bousculé notre façon d’enseigner le yoga. Voici plusieurs témoignages d’enseignants qui nous livrent ce qu’a été pour eux : « S’adapter » pour continuer à transmettre le yoga…

Vous pouvez contribuer en envoyant le récit de votre expérience.

Isabelle de Tassin-la-Demi-Lune

ZOOM ZOOM ZOOM
Que dire des cours en ZOOM ? Ma foi, pas le choix… Alors on y va, on s’adapte.
Comme beaucoup de professeurs de yoga, je propose depuis début octobre des cours en visio.
Cela m’a permis tout d’abord de garder le lien, faire un coucou à chacun et voir si tout va bien dans les chaumières. Personnellement, les cours en Zoom sont pour moi une manière de continuer à enseigner, d’avoir une continuité dans mon travail d’enseignante, de continuer à
construire des cours, de réfléchir, d’approfondir les enseignements que j’ai reçus.
C’est aussi chaque semaine le bonheur de retrouver les élèves et de voir leur sourire à la fin du cours, de contribuer à donner un peu de répit et de joie pendant cette période si confuse.
De temps en temps, je vois sur mon écran des ados, des maris, des copines. Et puis, j’ai pu ouvrir à ma famille ou à des amis qui ne vivent pas dans la même ville. C’est un peu la magie d’Internet.
Je peux aussi suivre les cours de ma première prof de yoga qui habite à 800 km de chez-moi.
« Le bonheur du lundi soir ».
Courage à tous et continuons à pratiquer.
Novembre 2020

Thérèse Leguen

Voici mon vécu pendant cette période.
1ère année en tant que professeur. Je commençais juste à donner des cours à un petit groupe.
Au bout de quelques jours de confinement et ayant suivi moi-même des cours via Zoom, j’ai commencé aussi à faire des cours via Zoom faute de mieux.
Frustration à cause du manque des énergies, du manque de contact direct et difficulté pour accompagner les élèves débutantes. Malgré cela, les élèves semblent plus satisfaites que moi et disent que  » c’est déjà mieux que rien ». Nous continuons donc avec des choix de séances et de bhāvana effectivement spécifiques quelque fois comme équilibre, ancrage, stabilité, nettoyage et purification, ou encore j’accepte le déséquilibre pour mieux aller vers la stabilité.
Hâte cependant de pouvoir reprendre en présentiel.
Novembre 2020.