S’adapter – Témoignage 4

Témoignages d’enseignants : S’adapter pendant le confinement

Le confinement du mois de mars 2020 a bousculé notre façon d’enseigner le yoga. Voici plusieurs témoignages d’enseignants qui nous livrent ce qu’a été pour eux : « S’adapter » pour continuer à transmettre le yoga…

Vous pouvez contribuer en envoyant le récit de votre expérience.

Aurélie Caudullo – C’était un espace où l’état de yoga pouvait s’ouvrir

J’ai commencé à donner les cours de yoga par Zoom lors du premier confinement. Ce sont les élèves, qui m’ont encouragée. J’étais très sceptique au sujet de la pratique en vidéo.
Finalement, j’ai découvert que c’était possible, que c’était un espace où l’état de yoga pouvait s’ouvrir. J’ai pu observer des moments de paix intérieure, des moments d’ancrage, des moments de lien et de partage.
J’ai vu aussi des chiens, des chats, des bébés, des enfants … (ce qui n’est pas le cas lors des cours en présentiel). J’ai constaté aussi la joie qu’on avait de se voir tous et toutes. Ces cours ont été, et sont, encore, une bulle d’oxygène aussi bien pour moi que pour les élèves.
Comme la situation était nouvelle, inédite, tout était à créer, à inventer. Il ne s’agissait pas de refaire pareil qu’en salle, mais de trouver comment recréer un espace de sécurité avec les élèves, et comment réinventer le cours de yoga avec le paramètre de la distance.
S’adapter à chaque moment, réinventer, créer, quelles sont sont mes motivations actuellement ?
Au fur et à mesure des mois, je me suis équipée, notamment d’un deuxième écran pour pouvoir voir les élèves en plus grand, parce que certains ont des demandes précises sur leur posture.
Je reçois de très beaux témoignages, les personnes expriment clairement que c’est un soutien fort pour eux, et j’éprouve de la gratitude.
Actuellement, c’est devenu un incontournable, et je pense continuer à proposer aussi des cours à distance  après cette période étrange.
Quand il a été possible de reprendre les cours en salle au mois de juin, j’ai senti une immense expansion. Je me suis aperçue que rien ne remplaçait les cours en salle. J’avais des fourmillements joyeux dans tout le corps. Je regardais les élèves avec étonnement. Les cours en ligne ne présentent pas tous les avantages des cours en salle, mais c’est une belle manière de rester en lien dans les moments où vivre un cours en présentiel n’est pas possible.
Novembre 2020.