P5100131-V2

Retour sur la journée « Yoga soin de support » à Lyon

Le yoga au service des personnes touchées par le cancer : depuis 10 ans, le Comité du Rhône de la Ligue Contre le Cancer propose aux patients un atelier de yoga animé par deux enseignantes de notre association : Danielle Degrigny et Michelle Duplessis.

Dans le cadre du centenaire de la Ligue Nationale, le Comité a organisé le 26 avril une journée découverte « Le yoga, un soin de support », à la Mairie du 6ème arrondissement de Lyon.

 

A celles et à ceux qui n’ont pas pu participer à cette journée, nous proposons un petit compte rendu de ceux qui l’ont organisée et vécue.

« Environ soixante-dix personnes ont participé à cette journée. Conférences, ateliers pratiques, témoignages d’anciens malades, de professeurs de yoga ayant pris notre relai par un accueil dans leurs propres cours, se sont succédés.

580 personnes ont pu bénéficier de nos séances depuis que cette activité existe et nous nous réjouissons que cinq d’entre elles soient devenues enseignants à leur tour, où sont en passe de le devenir. Nous remercions vivement chacun de sa présence et participation pour un moment de partage intense, souvent émouvant et chaleureux. »

                                                                                        Danielle Degrigny  et Michelle Duplessis

 

Et voici le témoignage de Michel Alibert,professeur de yoga, formateur à la retraite, :

J’ai eu l’avantage d’être présent à trois temps de témoignages, aussi bien de personnes ayant bénéficié de la proposition, que de professeurs de yoga les ayant accompagnées, en particulier Michelle Duplessis, qui a initié la proposition en 2007, et Danielle Degrigny qui l’a rejointe l’année suivante. C’est avec gratitude que je les félicite du travail accompli, il y avait dans la démarche un grand besoin de créativité, elles ont su la trouver.

Je savais depuis longtemps, et par divers témoignages, que le yoga est un facteur de santé. Ce n’est donc pas cet aspect qui a retenu mon attention. Ce qui m’a touché profondément, ce sont les mots utilisés par des bénéficiaires des cours aussi bien que par les professeurs. Ces mots-là, je ne les avais jamais entendus. Je n’ai pas pris de notes et je ne chercherai pas à les restituer, mais je peux témoigner qu’ils étaient les multiples expressions de diverses expériences de joie retrouvée, de dignité retrouvée, de présence à soi-même et de confiance en soi, quelquefois découvertes pour la première fois. La seule expression que je crois avoir retenue à peu près correctement, et elle est forte, c’est :

« Grâce au yoga, ce ne sera jamais plus comme avant ! »

On peut étudier le Yogasûtra de façon très intellectuelle, lorsqu’il n’aide pas à orienter et à décrypter sa propre pratique, ou, si l’on est enseignant, celle de ses élèves. La plupart des personnes qui ont pris la paroles n’ont probablement jamais entendu parler de ce traité, c’étaient pourtant des expériences de déconditionnement, de meilleure connaissance de ce que nous sommes et de qui nous sommes, d’ego ajusté, de sérénité, dont il était question. Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont accepté de témoigner.

Michel Alibert